Le projet Relativity consiste en une expérience immersive de réalité virtuelle utilisant l’Oculus Rift réalisée dans le cadre du cours Environnements immersifs et interactivité de de l’UQÀM en Médias interactifs.

Selon mon équipe, cependant, l’Occulus Rift crée une expérience immersive incomplète: seule la vue et l’ouïe sont stimulés. Nous avons donc ajouté à l’Occulus un capteur Kinect et désigné un espace dans lequel l’interacteur peut se déplacer, tant dans le monde réel que virtuel. Dans le but de lier un peu plus le monde virtuel au monde réel, nous avons aussi connecté une série de ventilateurs qui se déclenchaient à des moments précis dans le scénario.

L’expérience que nous avons créée a été conçue de façon à rapidement projeter une personne dans un univers virtuel et lui faire oublier la frontière entre le monde réel et le monde virtuel. Ainsi, l’expérience se déroule en quatre étapes: la découverte du monde virtuel, l’action de l’interacteur sur le monde, l’action du monde sur l’interacteur, et le rapprochement entre le monde virtuel et le monde réel. Chaque étape est présentée sous la forme d’une pièce d’une tour que l’interacteur peut explorer.

Le projet Relativity a été expérimenté par une soixantaine de personnes au printemps 2015 lors d’un vernissage public à l’UQAM.

Technologies utilisées : Unreal Engine, Oculus Rift, MaxMSP

Équipe : Maxime Bergeron, Pier Olivier Bourgault, Marc-André Cossette